15e dimanche – A

« Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer.
Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ;
toute la foule se tenait sur le rivage. » (Mt 13,1-2)

> Jésus comprend qu’il ne va pas être entendu par tous s’il reste sur le rivage. Il prend de la distance.

Parfois, pour mieux se faire comprendre, pour mieux faire passer un message, pour se donner la possibilité d’être entendu de tous, il faut prendre une certaine distance par rapport aux gens.

Que ce temps de vacances soit aussi pour chacun de nous une saine prise de distance. Monter dans la barque de l’été nous permettra sans doute de voir les choses d’un peu plus loin et, qui sait, de mieux faire entendre notre message.

14e dimanche du Temps Ordinaire – Année A

> »Père, Seigneur du ciel et de la terre,
je proclame ta louange :
ce que tu as caché aux sages et aux savants,
tu l’as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance » Mt 11, 25-26

>Le Christ est venu accomplir la Loi et nous révéler le dessein de son Père pour l’humanité tout entière.

>Il est également venu pour nous rétablir comme fils de Dieu. Et comment nous montrer le chemin si ce n’est par la voie la plus simple : en s’adresser à Dieu par des mots simples. Lui rendre grâce, le remercier pour ses bienfaits. Mais aussi en n’hésitant pas à Lui adresser nos malheurs, nos peines…

>Redécouvrons cette semaine les psaumes. Ces poèmes qui nous donnent de nous adresser à Dieu. De le louer mais aussi de rouspéter ! Ne cessons pas de parler à Dieu, notre Père ! Demandez vous recevrez ! Alors n’hésitons pas !