Pentecôte – C

« L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (Jn 14, 26)

> La Pentecôte nous rappelle cet Esprit promis par Jésus à ses disciples et donné par le Père. Cet événement extraordinaire, c’est à nous aussi que Jésus le promet. L’Esprit nous a été donné au baptême, à nous de nous laisser guider par lui. Il enseigne, mais il vient aussi nous rappeler ce que Jésus a dit, a fait dans sa vie. N’ayons pas peur de l’écouter, cette flamme vivante qui peut nous brûler de la vie de Dieu. Quand le chemin se fait plus tortueux, moins limpide, remettons nos vies à l’Esprit Saint pour raviver cette vie du Christ en nous !

Avent 2015 – Jour 25

Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » (Luc 1,60-61)

> Elisabeth vient d’enfanter. Ses voisins et sa famille viennent se réjouir avec elle mais comme dans toute bonne famille, chacun souhaite donner son point de vue. Surtout quand il s’agit de trouver un prénom au nouveau-né !

Elisabeth ne se démonte pas face à toute sa famille et ses voisins, « Il s’appellera Jean ».

Nous nous retrouvons régulièrement en porte à faux avec notre famille, nos amis, nos voisins quand il s’agit de faire la volonté de Dieu. Notre cœur nous tiraille entre la volonté de suivre Dieu mais également celle d’écouter notre famille qui peut souvent malgré elle nous immobiliser.

Aujourd’hui, à deux jours de la naissance de notre Sauveur essayons de contempler la beauté et la fermeté de notre Foi avec un regard neuf d’enfant découvrant le monde.

Avent 2015 – jour 16

« Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? » Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela… (Mt 21,23-24)

> Quand Jésus sent venir le piège derrière une question qu’on lui pose, il ne se dérobe pas, mais il temporise en posant une condition: « Si vous me répondez, je vous dirai… ».

Approchons-nous de Jésus et posons lui une question franche. Une question vitale dont nous ne connaissons pas la réponse (évidemment!). Une question qui soit vide de tout calcul de ce qu’Il pourrait penser de nous. Une question qui soit libre de toute pression des foules anonymes qui peuplent nos esprits. Et écoutons durant le reste de cette journée!

Avent 2015 – Jour 14

Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. (Mt 17,12)

> Chacun pense avoir raison, détenir la vérité, savoir ce qui est juste et bien. Ne serait-ce pas une manière de se rassurer, de dire que la manière que nous avons de vivre et de penser est la bonne sans se remettre en question ni constater nos défauts et erreurs ? Savoir écouter, savoir s’ouvrir à l’autre, oser dévoiler ses faiblesses, accepter que l’autre ne m’est pas si étranger … pour faire moins souffrir le Fils de l’homme et soi-même.

Avent 2014 – Jour 5

« Ce n’est pas en me disant: ‘Seigneur, Seigneur!’ qu’on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux » (Mt 7,21)

> Faire la volonté du Père, oui! Mais comment la connaître et ne pas confondre notre volonté avec la sienne?

Peut-être en commençant par lui dire: « Père, Toi seul peux me montrer ce que tu attends de moi aujourd’hui. Donne-moi de me mettre à l’écoute de ton désir aimant sur moi ».

Avent 2013 – Jour 19

« N’aie pas peur, car ta prière a été exaucée »! (Luc 1,19)

« N’aie pas peur! » Premières paroles de l’Ange à Zacharie. « N’ayez pas peur »! Premières paroles des anges aux bergers. En ouvrant les portes de notre coeur à la prière, nous nous libérons de toute paralysie. Dieu agit quand nous l’écoutons. Que ce temps de Noël soit pour nous un temps d’écoute et prière du coeur! Un temps où nous nous ouvrons à la confiance en un Dieu qui exauce notre désir de bonheur.

Avent 2013 – Jour 16

« Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais cela. » Matthieu 21,27

> Moi non plus je ne sais pas, et j’aimerais encore demander à Jésus : Es-tu le Messie ? Es-tu celui qui doit venir ? Es-tu le Roi des rois ? Es-tu le Sauveur ? Es-tu l’Emmanuel, pour toujours avec nous ? Mais Jésus ne donne pas les réponses, il se laisse annoncer, tout particulièrement durant ce temps de l’Avent! Nous aussi, nous pouvons être des signes de sa venue !

Dimanche des Rameaux – C

« Ils en arrivèrent à se quereller : lequel d’entre eux, à leur avis, était le plus grand ? Mais il leur dit : « Les rois des nations païennes leur commandent en maîtres, et ceux qui exercent le pouvoir sur elles se font appeler bienfaiteurs. Pour vous, rien de tel ! Au contraire, le plus grand d’entre vous doit prendre la place du plus jeune, et celui qui commande, la place de celui qui sert. Quel est en effet le plus grand : celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Eh bien moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. » (Lc, 22, 24-27)

> Au seuil de la Semaine Sainte, réfléchissons à comment servir les autres comme Jésus a servi ses disciples et les personnes qu’il a rencontrées sur son chemin. Qui a besoin de nous, en ce moment ? Nos enfants ? Nos frères et sœurs ? Un de nos amis ? Servir, ça peut vouloir dire écouter, aider, accompagner, échanger, aimer, rire ou pleurer avec… En un mot, être présent ici et maintenant.