Auteurs

EALE2014

Les Auteurs de l’Evangile à l’Ecran :

En alternance, chaque semaine, cinq théologiens jeunes et dynamiques choisissent un verset de l’Evangile du dimanche et rédigent la petite perle qui va vous accompagner toute la semaine.

Pendant la Semaine Sainte, ils rédigent chaque jour l’habituelle petite piste pour mieux monter avec vous vers Pâques.

Pendant l’Avent, ils laissent la place à 25 plumes célèbres ou non pour un petit message quotidien.

________________________________________________________________

Elise Cairus

Théologienne, Doctorante

Université de Neuchâtel, Suisse

elise[at]levangilealecran.com 

________________________________________________________________

Florence Magnin

Théologienne, Etudiante

Université de Strasbourg, France

florence[at]levangilealecran.com

________________________________________________________________

Marie Larivé

Théologienne, Etudiante

Université de Strasbourg, France

marie[at]levangilealecran.com

________________________________________________________________

Benjamin Corbaz

Master en Théologie

Pasteur à Belmont/Lutry, VD, Suisse

benjamin[at]levangilealecran.com

________________________________________________________________

Vincent Lafargue

Master en Théologie

Prêtre à Evolène, Hérémence et Vex, VS, Suisse

vincent[at]levangilealecran.com

________________________________________________________________

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à Auteurs

  1. Raviglione Jean-Jacques dit :

    Très bien de vous lancer dans des commentaires un peu plus étoffés, cela en vaut la peine! Et si d’aventure vous deviez devenir un peu trop longs, on vous le dira tout aussi gentiment. Merci, et bon Vent à toute l’équipe.
    Jean-Jacques Raviglione

  2. Adrienne Marquis dit :

    Bonjour,
    L’Evangile à l’Ecran est pour moi un rendez-vous quotidien; j’y retourne à chaque fois que j’ouvre ma boîte e-mails: connexion directe à la liturgie du dimanche précédent, préparation du dimanche à venir, enracinement de la Parole et propositions concrètes de mises en pratique de la Parole.
    J’ai quelques petites responsabilités dans ma paroisse… et je souhaiterais que de nombreuses personnes – aussi celles sans ordinateur! – puissent bénéficier de votre magnifique apport.
    Avec l’accord de notre équipe pastorale, je vous demande l’autorisation de mettre vos commentaires à dispositions des visiteurs de notre église. Il ne s’agirait pas de plagiat, mais je reprendrais exactement votre présentation et vos coordonnées seraient bien visibles, spécialement pour ceux qui souhaiteraient vous recevoir « en direct » en s’abonnant à votre newsletter.
    Merci de me répondre au plus vite, l’année pastorale a débuté!!!
    Bien cordialement.
    Adrienne Marquis
    Rue de l’Eglise 8
    2822 Courroux

  3. Merci pour votre suivi.
    A toutes fins utiles, je viens de découvrir, au sortir d’une retraite en silence, un site très intéressant : postmaster@kerit.be.
    C’est un ermite qui s’en charge et habite la région de Malmedy ( Belgique de l’Est). Il y a quantité de choses intéressantes.
    Avec toute notre amitié et le bonjour affectueux de notre « site paroissial » qui fait référence à l’Evangile à l’Ecran (et est suivi), y compris notre Curé et votre serviteur.

  4. Michèle dit :

    Comme je me réjouis de cette belle initiative que l’ESPRIT-SAINT vous a inspirée ! Et comme je vous en suis reconnaissante ! Merci à LUI ! Merci à vous d’avoir compris le message évangélique : « Allez, de toutes les nations faites des disciples! »

  5. Benoit XVI et François. Le scribe nous raconte ce qu’il a lu. Le prophète, ce qu’il a vu. L’Eglise attend la voix du prophète. La théorie des scribes, dans leur impeccable orthodoxie, fait que beaucoup d’entre nous la confond avec l’Evangile. Cela devient tellement banal et courant que cela devient un instrument de popularité dans l’Eglise. Mais la lumière de Dieu met pourtant en évidence l’égoïsme,
    l’arrivisme etc… étrangement tolérés …! Favoriser son propre avancement (ses propres idées) sous couvert de faire avancer le règne du Christ serait-t-il devenu si banal et si courant que cela n’éveille plus l’attention ?
    Nous avons besoin de prophètes !. Merci Pape François !

  6. Actuellement, de nombreuses personnes ont abandonné toute forme de foi parce qu’elles ont constaté que les principales religions étaient remplies de frères aînés (Luc 15) et elles pensent que le christianisme n’est pas différent. Tout le monde sait que l’Evangile nous appelle à renoncer à une vie dissolue, mais rares sont ceux qui comprennent que Jésus a aussi condamné le moralisme. Un journal avait posé la question: » qu’est-ce qui ne va pas dans le monde? » Le philosophe catholique Chesterton a répondu: « moi ! » C’est l’attitude de celui qui a tout compris du message du Christ ! Nous devons nous demander si nous avons compris ce que le Christ a fait pour nous… et si nous croyons véritablement en lui….. me semble-t-il.

  7. Ce n’est que dans une ambiance de pluralisme démocratique que la pensée peut évoluer sainement et trouver les correctifs nécessaires. C’est pourquoi une authentique démocratie a toujours besoin d’un parti d’opposition. l’Eglise elle-même ne peut rester évangélique qu’en respectant le pluralisme, en acceptant la contradiction et le dialogue.C’est un antidote à la propre justice, au repliement sur soi, au fanatisme religieux et à
    l’intégrisme de tout bord.
    C’est ainsi, me semble-t-il que l’oecuménisme pourra enfin
    progresser et se réaliser. Et c’est urgent.

  8. Un signe d’espérance avec le Pape François, Mgr Gmur et
    l’Abbé d’Einsiedeln pour nous faire oublier l’anachronisme
    de Benoît XVI et ouvrir enfin véritablement l’oecuménisme.
    Evitons le retour au cléricalisme !
    Il y a encore tant de bonnes volontés… qu’il ne faut pas
    décevoir !
    Bonne continuation !

  9. Laurent T. dit :

    Je ne comprends pas pourquoi vous éprouvez le besoin d’aller chercher les versets bibliques dans la traduction de la liturgie catholique, alors que le protestantisme a, avec la Segond, la meilleure traduction existante de la Bible.

    • vincent dit :

      Comme je vous le disais en privé, Laurent, votre réaction m’étonne.

      1) La traduction liturgique ne peut pas être appelée « catholique » puisqu’elle a justement été réalisée, en tout cas partiellement, de manière oecuménique.

      2) Prétendre que les protestants ont avec la Segond la meilleure traduction me paraît non seulement osé (la meilleure traduction est celle, encore à venir, que nous ferons ensemble dans le Royaume), peu sympathique à l’égard de l’unité des Chrétiens que nous essayons de servir avec notre équipe oecuménique, et peu précis puisqu’il y a plusieurs « Segond », comme vous le savez.

      3) Enfin, nous ne prenons pas toujours cette traduction, mais nous l’avons choisie de préférence parce que c’est celle qui est la plus entendue dans les célébrations dominicales – pas seulement catholiques – et que notre démarche se veut complémentaire à la célébration dominicale.

      Ceci dit, je partage évidemment votre avis : cette traduction n’est pas toujours la meilleure, loin s’en faut.

      Merci de votre fidélité à nos messages, bien amicalement,

      Vincent Lafargue

  10. Bon anniversaire Vincent !
    C’est avec grand plaisir que nous faisons un lien sur notre site paroissial
    avec l’évangile à l’écran. Notre jeune curé, prêtre polonais frais arrivé,
    est à la base de toutes ces initiatives.
    Nous te souhaitons un sacerdoce fécond et heureux.
    Merci pour ton engagement !

  11. Goy Béatrice dit :

    Bravo et merci pour cette initiative. Grand-mère et veuve de pasteur, votre proposition me réjouit et rejoint une de mes préoccupations: comment accompagner les jeunes et les rejoindre.. ils sont l’avenir
    Avec mes voeux pour vos ministères

  12. Super l’initiative. Merci! Il faudra voir si cela suscite des réactions, des commentaires, notamment sur facebook. Mais il vaut la peine d’essayer. Cela étant, l’Evangile, c’est un parole vivante et c’est surtout par nos actes que nous en témoignons comme Peuple de Dieu. Voir à ce propos le texte de l’Abbé d’Einsiedeln, Martin Werlen, découvrir ensemble les braises sous la cendre.
    Cordiales salutations
    Jean-Claude Huot, responsable département formation-sensibilisation AdC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *