27e dimanche – A

« Il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. » (Mt 21, 34-35)

> Combien de fois sommes-nous, à notre échelle, les vignerons de cette parabole ? On peut se saisir de quelqu’un en le jugeant d’après ses publications Facebook, on peut frapper quelqu’un par des commentaires, on peut tuer, lapider quelqu’un par des mots, y compris dans son dos.

Il nous est proposé, cette semaine, de considérer les personnes que nous lisons sur internet ou que nous rencontrerons « en vrai » comme si elles étaient envoyées vers nous par le maître de la vigne. Il sait ce qu’il fait en nous envoyant ces personnes. Accueillons-les comme envoyées de Dieu, et dans nos commentaires ou nos réactions, souvenons-nous de les traiter comme telles.

Print Friendly, PDF & Email
Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à 27e dimanche – A

  1. Rodolphe dit :

    Très bonne compréhension, à mon avis, de Mat. 21:34-35
    Nous sommes au seuil de l’intervention de Dieu dans les affaires des hommes, c’est vraiment imminent ! Ne nous soucions
    donc pas ni à la qualité, ni à la quantité de nous œuvres, et encore moins de celles de nos proches. Notre salut, nous le devons
    bien exclusivement au rachat individuel de nos vies au prix du sacrifice de notre Sauveur, Jésus-Christ.
    Maranatha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *